Recherchez l'une de mes miscellanées

mercredi 22 février 2017

Mon avis sur La La Land (attention, spoilers)

Impossible, en ce début d'année 2017, d'échapper à La La Land. Ce film a pris dès son lancement des allures de phénomène. Couverture médiatique dithyrambique, revue d'avis enthousiastes sur les affiches, multiplication des billets critiques sur les blogs, multiples récompenses et 14 nominations aux Oscars... 


Comme j'aime les comédies musicales, j'ai eu envie d'aller le voir, même si le cinéma et moi, d'habitude, ça fait plutôt deux. J'étais enthousiaste en y allant, mais j'en suis sortie plutôt mitigée et mon chéri aussi et je vais essayer de vous expliquer pourquoi.

Attention, ce billet contient des spoilers. Si vous n'avez pas vu le film et que vous voulez conserver une surprise complète, ne lisez pas ce qui suit ! 

La La Land commence comme une comédie musicale, gaie et colorée, dans l'esprit des Parapluies de Cherbourg. Nombreux airs enlevés, explosion de couleurs vives... La scène d'ouverture qui semble un plan séquence de six minutes (en réalité, coupé en trois parties) est impressionnante et posa au réalisateur de nombreuses contraintes techniques


Assez rapidement, l'ambiance change pour tourner à la comédie romantique autour d'une histoire d'amour et d'ambition assez américaine dans l'esprit. Qui n'a pas un rêve en apparence impossible qu'il rêve de réaliser ? C'est d'ailleurs la partie du film que j'ai préférée. Mia, serveuse à Hollywood, multiplie les castings ratés, en espérant décrocher un rôle sur grand écran, tandis que Seb, fou de jazz qui rêve d'ouvrir son propre club, se fait virer du restaurant qui l'emploie comme musicien d'ambiance car il s'obstine à jouer ses morceaux favoris au lieu des standards rebattus que son patron lui impose. Bien sûr, ils vont tomber amoureux...


Mais le rêve américain s'arrête là, et la dernière partie du film, nettement plus sombre, est une réflexion sur le prix de la réussite. En argot américain, "la la land" est une expression qui désigne aussi bien le quartier d'Hollywood qu'une situation déconnectée du réel


En apparence, tout va bien mais derrière la brillante façade de l'usine à rêves, un observateur avisé peut sentir le poids des épreuves passées et l'amertume ressentie face aux sacrifices qui ont été nécessaires pour atteindre le succès. Tout cela en valait-il finalement la peine ? 



Omniprésente au début avec les multiples scènes de danse, la musique s'intègre peu à peu de façon subtile dans la narration. Il y a de jolis airs (Another day of sun et le célèbre City of Stars sont, sans surprise, parmi mes préférés mais nous avons beaucoup aimé Start of Fire, la chanson interprétée en concert par le groupe The Messengers). Le début du film est une explosion de tenues rétro aux couleurs vives (oh, cette scène où Emma Stone porte des chaussures bleu klein, une robe jaune et un grand sac rouge !) et il y a beaucoup de magie et de poésie dans certaines séquences (je pense notamment à la scène du planétarium). Chapeau aux acteurs principaux qui chantent, dansent et jouent du piano sans être doublés (si Emma Stone n'est pas vraiment une chanteuse et danseuse inoubliable, Ryan Gosling est  en revanche impressionnant au piano) ! 


Surprenant par ses ambiances changeantes (sans doute ce qui m'a le plus déstabilisée, tellement je m'attendais à un feel good movie débordant de musiques gaies) La La Land reste une belle réalisation cinématographique, filmée avec virtuosité (les scènes dans la piscine !) et bourrée de références aux grandes comédies musicales d'autrefois. 

Bref, La La Land n'est pas ce à quoi je m'attendais. Je n'ai pas passé un mauvais moment, c'est un bon film qu'on apprécie encore plus en revenant sur les détails techniques, les influences cinématographiques, l'utilisation de la couleur (qui varient en fonction de l'ambiance du film et de l'humeur des personnages) l'humour de certaines scènes (notamment l'ouverture, qui met en scène l'enfer des embouteillages sous l'invariable soleil californien). Mais je n'ai pas éprouvé de grand frisson non plus. La faute à un battage médiatique trop important ? En revanche, ça fait trois jours que j'écoute la BO en boucle sur Youtube ! 

Et vous, vous avez vu La La Land ? Qu'en avez-vous pensé ? 

14 commentaires:

  1. J'adore cette description que tu fais du film. ça me donne carrément envie de vite le regarder.
    Merci et à très bientôt.
    Bisous
    Daphné du blog Niwaju

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton gentil message, je suis très touchée :-)

      Supprimer
  2. Superbe !!
    Kiss, Lidy
    https://www.luxetoutou.com

    RépondreSupprimer
  3. Coucou, j'espère que tu vas bien ? Je n'ai pas vu ce film mais mes parents qui ont été le voir au cinéma ont beaucoup aimé. Merci pour cet article et je te souhaite un bon weekend :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça va, et toi ? Bon week-end à toi aussi, je suis contente que tu aies aimé ce billet.

      Supprimer
  4. Hello! Je n'ai pas encore vu ce film, mais ton avis m'intéresse :) On m'a dit que ce film était plutôt agréable à regarder... Bises et bonne soirée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On passe un bon moment, c'est sûr, mais pour moi ce n'est pas le film du siècle non plus... Très proche de certains Woody Allen (que j'aime beaucoup par ailleurs). En revanche, j'aime franchement beaucoup la BO !
      Bonne soirée !

      Supprimer
  5. Je ne l'ai pas encore vu car les avis sont mitigés ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis curieuse d'avoir ton avis quand tu l'auras vu ! Bonne soirée.

      Supprimer
  6. Je l'ai vu et j'ai vraiment bien aimé ! J'ai aimé les décors, les couleurs, la musique, et quand je suis sortie de la salle j'étais sur un petit nuage. Mais j'ai pleuré à la fin ... je ne m'attendais pas du tout à ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton avis ! Je crois que c'est ce changement de genre qui m'a perturbée et cette fin... Tu as vu Café Society ? Les deux fins ses ressemblent beaucoup.

      Supprimer
  7. je l'ai vu et j'en ai pensé à peu près comme toi : je crois qu'il a vraiment été victime de tout ce battage médiatique ! On s'attend alors à un chef d'oeuvre et forcément, la barre est placée trop haut! On ne pouvait qu'être déçue....D'ailleurs, j'allais en dire quelques mots lundi prochain, je crois que je vais encore faire référence à ton article ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil ! Comme quoi faire une pub excessive finit par desservir le film au final.

      Supprimer

Vous avez aimé ce billet ? Laissez-moi un petit mot, ça fait toujours plaisir ! Merci par avance ;-)